Elle peignait ses cheveux noirs (Katarzyna S.) , 100 x 140 x 3 acrylique sur lin [Poznań-Skoki 2021]

« Et pendant un long jour assise à son miroir
Elle peignait ses cheveux d’or Je croyais voir
Ses patientes mains calmer un incendie… »

(Louis Aragon, Elsa au miroir)

Le portrait de Kasia S. peignant ses boucles noires porte un titre plutôt discret. Un connaisseur de la poésie de Louis Aragon pourrait y voir un vers transformé de l’un des nombreux poèmes lyriques que le poète français a dédiés à sa femme et muse, Elsa. Cependant, le choix de ce titre est motivé en premier lieu par l’homonymie des mots et l’ambiguïté qu’il recèle. Il y a notamment une autre interprétation possible de la phrase dans le titre où elle désigne la femme peintre et ses fait référence aux cheveux de sa modèle… Deux verbes différents mais similaires: peigner et peindre. Une curiosité philologique qui retiendra peut-être l’attention du spectateur pendant un certain temps…

Un nouveau coup d’œil sur le tableau et la question lancinante revient et reste sans réponse : À quoi pense Katarzyna en peignant ses boucles ? Seulement aux boucles ?